Sélectionner une page
h

Etat civil

Press'Troyes

Z

Offres d'emploi

Portail famille

Collecte des déchets

Personnes fragiles

k

Consultation

Paiement en ligne

h

Ecrire à M. le Maire

Projet Troyes 2030

Le parc

Chiffres clés du parc

  • 11,5 hectares d’espace de bois et de clairières
  • 3 hectares de foncier qui en font un secteur d’activités et d’animations
  • 2 hectares d’espace de jardinage, lieu de découverte pédagogique
  • 1,5 hectare d’espace naturel pour la sauvegarde de la biodiversité
  • 800 m de voie verte, en connexion entre la vélovoie des Lacs et le centre-ville, traverse le parc.

Un parc urbain en périphérie de centre-ville

Bienvenue au parc des Moulins ! Savez-vous pourquoi ce lieu se nomme ainsi ? Tout simplement parce qu’il jouxte les anciens moulins Notre-Dame et de la Rave, témoins de l’histoire industrielle de Troyes.

Situé à deux pas du quartier des Sénardes, entre les rues des Ponts, Bas Trévois, Guillaume le Bé et la Chaussée du Vouldy, ce vaste parc de verdure – sa superficie est de 20 hectares – est baptisé « site des Moulins » ou, pour les riverains, « le parc des corbeaux ».

Il abrite une grande variété d’arbres – des séquoias, des frênes et des magnifiques saules pleureurs – ainsi qu’une faune et une flore locale particulièrement riche. Son charme et la tranquillité qui y règne en font un endroit idéal pour profiter de la nature.

La ville de Troyes a acquis progressivement les parcelles de terrain : En 1975, 3500m² côté rue des ponts sont les premiers débuts du Parc des Moulins. Puis, de 2006 à 2009, la Ville de Troyes a continué l’agrandissement foncier du parc.

Le parc a été ouvert au public en novembre 2011.

Aujourd’hui, le parc se compose de plusieurs espaces historiques et marquants :

  • L’espace de la Maison des Maraîchers
  • L’espace Henri
  • L’espace de la Maison de maître dite « Mahieu »
  • Des espaces d’aires de jeux

Règlement du parc

Canards au parc des Moulins

Une gestion quotidienne vertueuse et raisonnée

Depuis, le parc des Moulins compte parmi les plus spacieux jardins urbains en périphérie du centre-ville. Il est l’un des sites phares de la gestion écologique des espaces paysagers menée sur l’ensemble de la commune. Sa gestion quotidienne a pour fil rouge la durabilité, la préservation et la valorisation de la biodiversité. Son accessibilité permet à tout à chacun de venir déambuler dans le parc.. Depuis que la ville de Troyes a repris la gestion du parc, l’ensemble du patrimoine bâti du parc est aménagé et rénové en faveur de l’environnement, de la biodiversité et de la culture, dans le but de rendre la zone attractive.

Le service des Espaces Paysagers s’est engagé dans le démarche Zéro phyto en 2010. De nombreuses adaptations ont dû être réalisées afin de trouver des solutions alternatives telles que: désherbage mécanique, restitution de matière organique dans les sols, protection biologique intégrée. Une gestion différenciée des espaces a permis de maintenir une rigueur dans l’entretien des espaces fréquentés du centre-ville. Un entretien plus extensif est assuré dans le reste des quartiers troyens toujours en tenant compte de la fréquentation et de la surface à entretenir.

Les prairies naturelles, présentes dans le parc favorisent la biodiversité en accueillant la faune et la flore locale pour tendre à un équilibre entre les insectes ravageurs et les insectes prédateurs. Dans la même optique, pour un arbre abattu, deux arbres, au minimum, sont replantés par la ville. Le label « Quatre fleurs », obtenu une première fois en 2010 et renouvelé dernièrement en 2022, récompense la Ville pour ce travail d’esthétique et de valorisation mené à l’échelle de la commune.

Travail récompensé par le label éco jardin de 2013 à 2020.

Le parc des moulins est également un projet social. Un chantier d’insertion assuré par l’association Boutique Boulot, est présent au quotidien pour entretenir et aménager le parc, en lien étroit avec le service Transition Écologique, Biodiversité, Paysages de la Ville de Troyes, service gestionnaire du parc. Les aménagements paysagers sont essentiellement réalisés à la main. Les essences plantées sont choisies en tenant compte du climat, de leur localité et de leur potentiel mellifère. Les insectes pollinisateurs et le reste de la faune (oiseaux, petits mammifères …) pourront ainsi bénéficier d’un gîte et d’une alimentation variée. Outre l’aménagement du site, le chantier d’insertion offre aux personnes embauchées un véritable contrat de travail qui les aide à sortir de l’isolement, à se former, à s’intégrer dans le milieu professionnel en retrouvant une activité.

Espaces maraîchers et pédagogiques

Dans cette zone du parc, vous trouverez plusieurs infrastructures mises en place et utilisées à vocations pédagogiques : la Maison des Maraîchers, la mare, le verger, le pollinier, l’éolienne, le jardin des aromatiques, l’éco-pâturage, le refuge à chauve-souris.

Au cœur de cet espace, une maison de la fin du 19e siècle a été démontée en octobre 2013 à la suite d’actes de vandalisme qui ont fragilisé la structure. Les matériaux ont été en grande partie récupérés et stockés au Centre Technique Municipal. Pierres de taille, bois de charpente, briques et tuiles ont été réutilisés selon leur état. L’édifice, d’une surface de plus de 130 m² en rez-de-chaussée, a été remonté à l’identique sauf deux concessions : la surélévation des fondations pour préserver d’une remontée de nappe phréatique et le déplacement de quelques mètres pour des raisons pratiques. En 2017, cette restauration a donné naissance à l’établissement communal : la Maison des Maraîchers.

La mare pédagogique a été créée pour développer les connaissances sur les zones humides. La Ville a aménagé cet espace avec l’aide du chantier d’insertion et des services de régie. D’une surface de 500 m2 et d’une profondeur de 1,50 m, elle se remplie par affleurement naturel de la nappe d’eau.  La diversité des êtres-vivants que nous y trouvons aujourd’hui (amphibiens, odonates, gallinacés…) permet à cette mare d’être un véritable outil pédagogique des milieux humides.

Le verger, datant du XXème siècle, a été restauré et développé en partenariat avec l’association Les Croqueurs de Pommes. L’association et la Ville entretiennent le verger et proposent des animations au cours de l’année abordant la gestion des espaces fruitiers.

Le pollinier, appartenant au réseau Pollin’Air d’Atmo Grand Est, est un outil pédagogique permettant l’observation phénologique (la phénologie est l’étude de l’apparition d’événements périodiques – annuels le plus souvent – dans le monde vivant, déterminée par les variations saisonnières du climat) des plantes à pollen allergisantes. Il se compose de plusieurs panneaux d’information sur les arbres, les graminées et certaines plantes. L’objectif est de connaître précisément le calendrier de la pollinisation des principales espèces à risque allergique et de suivre l’évolution de la floraison et de la pollinisation des espèces au quotidien. Plus de renseignements sur : http://www.pollinair.fr/

Une éolienne de près de 8 mètres, cofinancée par ERDF, complète le paysage des abords de la maison des Maraîchers. Elle puise l’eau du sol et alimente une cuve qui permet d’arroser les alentours.

Le jardin des aromatiques, entouré de haies vives, amène à se poser, flâner et sentir les arômes disséminés par les herbes aromatiques (basilic, coriandre, aneth, persil…) plantées durant la saison estivale. Ces aromates sont en libre cueillette, en respectant les règles de jardinage essentielles pour ne pas abimer les plants.

Dans le cadre de la rénovation de la remise et d’un partenariat avec le Conservatoire d’Espaces Naturels Champagne-Ardenne, les combles ont été aménagés afin d’offrir un refuge à chauve-souris. Pour garantir le bon accueil et la tranquillité de ces chiroptères, le site n’est pas accessible au public.

En remontant le pont vers la rue Providence, un enclos d’éco-pâturage, situé à l’arrière de la zone des jeux d’eau, couvre une surface de 2500 m² délimitée par 200 m linéaires de clôture. L’objectif est d’accueillir des animaux sur le parc pour le plaisir des enfants et de proposer une nouvelle méthode d’entretien de prairie urbaines en gestion extensive (fauche tardive). Cette action permet également de sensibiliser le grand public à la valorisation des animaux domestiqués. Ainsi depuis 2021, des moutons sont présents sur le parc une partie de l’année.

Espace Henry

Il se situe le long de la rue des Ponts. Cet espace invite à la contemplation de la nature. On y retrouve une zone de bois humide laissant la nature se développer à son rythme.

Cette zone identifiée par un panneau « Ici la nature évolue paisiblement » est un refuge pour la faune et la flore. Un platelage de bois surélevé de 200 m de long traversant cet espace de biodiversité permet à tous d’observer la nature sans trop la déranger. Cette pose de cheminement en platelage bois a été financé par le Fonds Européen de Développement Régional.

Vous pouvez également y retrouver une aire de jeux !

Maison Mahieu

La Maison Mahieu est une maison bourgeoise inoccupée depuis l’année 2000. Puis, en 2007 cette maison est rachetée par la mairie. Ensuite, un projet de réhabilitation a vu le jour : transformer La Maison Mahieu en centre de ressources enfance et jeunesse. Les travaux ont débuté en septembre 2020 et se termineront en 2024.

Cette Maison est située en plein cœur du Parc des Moulins, un lieu dédié à la biodiversité. A présent la Maison Mahieu abritera des activités scolaires et de loisirs pour les jeunes.

Maison Mahieu au parc des Moulins

Aire de jeux

Aires de jeux

Plusieurs aires de jeux existent dans le parc :

  • un espace toboggan se trouve côté parc Henry
  • une toile d’araignée et parcours se situent au coeur du parc
  • des jeux d’eau sont ouverts une partie de l’année côté rue de la Providence

Les jeux d’eau

Lors de la 6e fête du Parc, l’aire de jeux d’eau de 200 m² a été ouverte au public. Les différents jeux, accessibles dès 3 ans, comprennent à la fois des structures classiques en bois et des jets sortant du sol.

Répondant aux normes de sécurité et dotée d’un revêtement antidérapant, cet espace familial et ludique a été conçu sur le principe de la pataugeoire sèche, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de retenue d’eau en surface. L’eau est récupérée dans une cuve et réutilisée par les services Espaces Paysagers et Propreté de la Ville de Troyes.

Les jeux sont ouverts en accès libre aux horaires suivants :

  • de 14h à 19h30 les mercredis et weekends de juin
  • de 12h à 19h30 tous les jours en juillet et en août
  • de 14h à 19h30 les mercredis et weekends de septembre

Les jeux s’arrêtent automatiquement lorsque la température extérieure est inférieure à 20° C.

Les animaux sont interdits sur l’aire de jeux.

Les chaussures de ville, chaussures à talons, chaussures de sport type baskets/tennis, les bottes ou tout type de chaussures non adaptées au revêtement de l’aire de jeu et susceptibles d’engendrer des dégradations de l’aire, sont interdites.

Les sandales, chaussures et tongs de piscine sont autorisés.
Les enfants restent sous la surveillance de leurs parents.

 

Site de la Ville de Troyes