Le parc

Un poumon vert à la lisière du centre-ville

En incluant le parc Henry, le site des moulins représente un véritable poumon vert de près de vingt hectares.

Ainsi, le parc, à caractère naturel, aménagé progressivement de 1982 à 1987, compte parmi les plus vastes jardins en périphérie du centre-ville.

Il abrite une grande variété d’arbres – des séquoias, des frênes et des magnifiques saules pleureurs – ainsi qu’une faune et une flore locale particulièrment riche. Son charme et la tranquillité qui y règne en font un endroit idéal pour profiter de la nature à quelques pas du centre-ville.

Porté par tant d’attraits, le parc est sans cesse aménagé afin d’y développer des activités en lien avec les loisirs.

Pour exemple, cyclistes et adeptes des rollers peuvent se balader sur une voie verte de 800 mètres linéaires, laquelle voie permet de relier la vélovoie des lacs au centre-ville.

D’une manière plus générale, et afin d’accueillir au mieux petits et grands, plusieurs projets sont à l’étude ou en cours de réalisation au cœur de parc.

Concrètement, une signalétique est mise en place, visant à agrémenter les cheminements et permettre aux visiteurs de mieux connaître l’ensemble naturel (faune et flore). De plus, 15 ruches du rucher-école (Syndicat des Apiculteurs de l’Aube – SAA) ont été installées dans la zone naturelle du parc. Cet aménagement permet de sensibiliser et d’initier le grand public à l’apiculture, dans un respect des traditions ancestrales et de l’écosystème.

D’autre part, la restauration du verger (avec le soutien des Croqueurs de pommes) et la réhabilitation de la maison des maraîchers (par l’IUMP et le chantier d’insertion), permettront d’organiser ultérieurement des activités dédiées à la promotion du jardinage et des pratiques respectueuses de l’environnement (cours de jardinage, d’apiculture et d’arboriculture).

D’autres aménagements, plus ou moins ponctuels, pourraient également voir le jour. Ainsi, peu à peu, chacun pourra s’approprier ce poumon vert pour s’amuser, se détendre ou découvrir la nature aux abords du centre-ville.

Un formidable ballon d’oxygène au sud du centre-ville

Situé à deux pas du quartier des Sénardes, entre les rues des Ponts, Bas Trévois, Guillaume le Bé et la Chaussée du Vouldy, ce vaste parc de verdure – sa superficie est de 20 hectares – est baptisé « site des Moulins » ou, pour les riverains, « le parc des corbeaux ». Il abrite une maison bourgeoise appartenant à la Ville, et deux anciens moulins, des propriétés de Nouricia et Interfarine.

Plan du Parc

Aire de jeux

Espace jeux pour enfant de 3 à 10 ans (placé sous la surveillance d’un adulte)

Eco Jardin

En 2013, le Parc des Moulins s’est vu décerner le label Eco Jardin, à l’instar du Jardin des Innocents et du Square Saint-Bruno.

QU’EST-CE QUE LE LABEL ÉCOJARDIN ?

Créé en 2012 sous l’égide de l’association Plante & Cité, le label vise à encourager l’adoption de pratiques de gestion respectueuse de l’environnement.
Ce label valorise le travail des jardiniers gestionnaires des espaces verts et sensibilise les usagers aux problématiques du développement durable ainsi qu’aux pratiques écologiques des espaces verts.

Les principes de base du label sont les suivants :

  • Un label par site (en s’assurant que le gestionnaire du site est bien engagé dans une démarche globale de gestion écologique)
  • Des audits réalisés par des organismes externes compétents et indépendants et basés sur des grilles d’évaluation communes
  • L’engagement dans une démarche d’amélioration continue

LE RÉFÉRENTIEL ÉCOJARDIN

Le référentiel ÉcoJardin se veut un véritable outil méthodologique, un guide de bonnes pratiques à destination des jardiniers et des gestionnaires d’espaces verts.

Il répond à deux principaux objectifs :

  • Guider les jardiniers et les gestionnaires d’espaces verts vers de bonnes pratiques
  • Disposer d’un langage commun concernant la gestion écologique

Le référentiel comporte huit domaines relevant de la gestion d’un espace vert :

Planification et intégration du site

  • planification de la gestion globale du site en fonction de son organisation interne
  • intégration du site dans le réseau des espaces verts du territoire
  • liaisons écologiques au sein du site

Sol

  • connaissance des sols pour pouvoir mieux les gérer
  • préservation des sols face aux risques
  • amélioration des fonctions écologiques des sols
  • gestion des cheminements

Eau

  • connaissance et suivi des ressources en eau (hors réseau) disponibles
  • gestion de l’eau optimisée en fonction des conditions pédoclimatiques
  • limitation des consommations par la mise en place de mesures préventives
  • gestion raisonnée de l’eau des fontaines et bassins

Faune & Flore

  • connaissance, suivi et préservation de la biodiversité
  • choix des végétaux adaptés au site
  • conduite raisonnée des végétaux (taille raisonnée, tonte adaptée, préférence de fauche si possible…)
  • non utilisation de produits phytosanitaires issus de la chimie de synthèse et dangereux pour l’environnement
  • réduction de la production de déchets verts et valorisation des rémanents

Équipements et matériaux

  • connaissance du patrimoine et de ses usages
  • mise en place d’une politique d’achats durables
  • limitation de l’éclairage

Matériels et engins

  • optimisation du parc
  • gestion fine de la consommation en carburants fossiles

Formations

  • formation des agents dans les différents domaines de la gestion écologique

Public

  • sensibilisation du public  

LES GRILLES D’ÉVALUATION

Des grilles ont été construites pour l’évaluation des principes décrits dans le référentiel de gestion écologique.

Elles intègrent des indicateurs qualitatifs et quantitatifs et s’adaptent à chaque site audité (en fonction du patrimoine végétal et des pratiques de gestion).

Support des audits du label, les grilles d’évaluation comptent différents types de critères :

  • les critères de politique globale du gestionnaire devant s’appliquer sur l’ensemble des sites
  • les critères de site s’appliquant au site audité (connaissance des sols par exemple)
  • les critères conditionnés aux différents types d’espaces verts (cimetières, etc.) ou au patrimoine et pratiques du site audité (strates végétales, etc.)

L’évaluation du respect de l’ensemble des critères du label est réalisée par un auditeur indépendant, formé à ces grilles.

Pour plus d’information :

Site Internet du label ÉcoJardin : http://www.label-ecojardin.fr/

Aire de jeux aquatiques

Lors de la 6e fête du Parc, l’air de jeux aquatiques de 200 m², installée en plein cœur du parc, a été ouverte au public.

Le choix des jeux, qui sont accessibles dès 3 ans, comprend à la fois des jeux classiques en bois et, pour la partie aquatique, des jets qui sortent du sol et des mobiliers qui projettent de l’eau.

Répondant aux normes de sécurité et dotée d’un revêtement antidérapant, cet espace familial et ludique a été conçu sur le principe de la pataugeoire sèche, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de retenue d’eau en surface. L’eau est récupérée dans une cuve et réutilisée par le Service Espaces paysagers et propreté.

Une quinzaine de jeux d’eau, avec des jets qui sortent du sol et des mobiliers qui projettent de l’eau, permet aux enfants de s’amuser et se rafraîchir. Précisons que les enfants restent sous la responsabilité et le regard bienveillant de leurs parents.

Horaires de fonctionnement des jeux d’eau :

Les jeux sont ouverts en accès libre :

  • de 14h à 19h30 les mercredis et weekends de juin
  • de 12h à 19h30 tous les jours en juillet et en août
  • de 14h à 19h30 les mercredis et weekends de septembre

Les jeux s’arrêtent automatiquement lorsque la température extérieure est inférieure à 20° C.

Les animaux sont interdits sur l’aire de jeux.

Les chaussures de ville, chaussures à talons, chaussures de sport type baskets/tennis, les bottes ou tout type de chaussures non adaptées au revêtement de l’aire de jeu et susceptibles d’engendrer des dégradations de l’aire, sont interdites. 

Les sandales, chaussures et tongs de piscine sont autorisées.

Les enfants restent sous la surveillance de leurs parents.