Sélectionner une page

Tribunes politiques

Conformément aux dispositions législatives relatives aux expressions des élus municipaux “n’appartenant pas à la majorité municipale”, un espace d’expression politique leur est mis à disposition sur les supports numériques de la Ville de Troyes. Les textes, informations, chiffres et illustrations engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Tribunes de Press’Troyes
n° 336 – mars 2024

Groupe de Gauche

2024, où en sommes-nous ?

Le prochain conseil municipal s’attachera à débattre du Rapport d’Orientation Budgétaire. Ce rapport fait état des orientations budgétaires de la commune. Nous interrogerons la majorité sur les choix  effectifs qui seront les siens, à l’heure où les contraintes budgétaires demeurent pressantes et inscrites dans un contexte inflationniste. Nous maintiendrons notre vigilance sur une éventuelle tentation de « rogner » sur des mesures sociales d’accompagnement.
S’agissant des investissements, l’École internationale Jules Guesde constitue une autre occasion de défendre l’égal accès pour tous ! C’est un beau projet sans conteste. Il s’agira toutefois d’en faire  bénéficier le plus grand nombre. Nous porterons toute notre vigilance sur la question de la mixité sociale. Nous nous sommes très largement exprimés à ce sujet. Nous y reviendrons en temps voulu.
En vue de la préparation de la rentrée scolaire 2025 qui se profile à l’horizon, nous réaffirmons un autre point d’attention ; celui de la nécessité d’un continuum d’efforts et de dispositifs en concertation  avec les services académiques. Quelle continuité de l’enseignement public au collège et au lycée ?
L’écosystème y sera-t-il favorable ?
Quelles seront les écoles publiques engagées dans le programme EMILE ?
Pour les non-initiés au jargon de l’Education Nationale, le programme EMILE fait référence à l’Enseignement des Matières par l’Intégration d’une Langue Etrangère. Il désigne une situation  d’apprentissage bilingue dans laquelle une autre langue maternelle sert de vecteur à l’enseignement/l’apprentissage d’une discipline.
2024, doit-on s’attendre à une continuité de la politique budgétaire ou à une forme de rupture par le biais de projets ad hoc pour répondre aux urgences sociales ?

Jamila Azzab | j.azzab@ville-troyes.fr | Groupe de Gauche : 17, rue Paillot-de-Montabert

Groupe Rassemblement National

Qu’ils viennent me chercher

C’est ce que M. MACRON a dû se répéter tranquillement planqué à l’étranger pendant la colère cette fois des agriculteurs.

La stratégie douteuse de faire s’opposer des blindés et des tracteurs a dignement été esquivée par les agriculteurs qui malgré leur colère ont respectueusement évité  l’affrontement avec les forces de l’ordre.

La peur pour l’État, d’affronter ses responsabilités ou d’insidieusement jouer la montre a produit comme effet les déversements que nous avons vu devant les bâtiments  gouvernementaux. C’est pour cette raison que nous soutenons M. le Maire dans sa démarche de faire assumer à l’État les conséquences de sa politique.

En effet, il faut saluer le travail des agents de la ville qui ont oeuvré jour et nuit pour nettoyer nos rues mais il faut également soulever le coût que cette charge supplémentaire de travail a engendré. Cela frôle les 400 000 euros et ce n’est pas aux contribuables troyens d’endosser cette responsabilité.

Guilhem Ranc, Conseiller municipal du Rassemblement National pour Troyes

Groupe Renaissance

Au Conseil municipal de Troyes : la chaise musicale

Pour jouer au jeu de la chaise musicale, il faut : des chaises, un nombre inférieur au nombre de participants, un émetteur de musique, assez d’espace pour permettre une bonne circulation autour des chaises…
En gros le Conseil et sa majorité.
À chaque séquence la musique s’arrête, chacun s’assoit le plus vite possible ; le joueur restant debout est éliminé.
C’est exactement ce que nous vivons aujourd’hui avec les élus de la majorité, les départs, une petite musique, une chaise en moins en on recommence. À ce rythme, d’ici 2026  qui sait, le Maire finira par piocher dans les listes d’opposition.

Loëtitia Beury | l.beury@ville-troyes.fr

Sans étiquette

Plus de sécurité à Troyes !

Le sujet de la sécurité ou plus précisément de l’insécurité à Troyes est de toute les conversations.
Pas une réunion, pas une rencontre où le sujet n’est abordé sur le ton de l’inquiétude.
Des mesures efficaces doivent être prises par l’État pour lutter contre le trafic et la délinquance.
Mais la ville doit prendre sa part pour mettre fin à toutes les petites incivilités qui gâchent la vie au quotidien.
L’augmentation des effectifs de la police municipale est une bonne nouvelle, mais elle doit aller de paire avec un vrai changement de politique vers beaucoup plus de fermeté.

Olivier Richard | o.richard@ville-troyes.fr

Expression politique Press'Troyes n° 336 mars 2024

Tribunes en ligne

Groupe de Gauche
Groupe Rassemblement National
Groupe Renaissance
Sans étiquette

L’absence de tribunes politiques est dûe au non-envoi ou à l’envoi tardif des textes par les groupes d’opposition.

Archives

Site de la Ville de Troyes