Les évènements et activités

Chasser un trésor

Pas besoin d’être un grand aventurier pour faire une chasse au trésor !
Le parc des Moulins propose quatre pistes à suivre pour passer un bon moment tout en s’instruisant.

Le principe ?

Retrouver des balises en répondant à des questions puis poinçonner son « carton de jeu ». A la clef, un diplôme pour les enfants et la satisfaction d’avoir terminé le parcours « découverte » en observant la faune et la flore du parc.

  • Les plus petits suivront les pas de Kle’o. Les aventures du papillon malin « La recette de Kle’o » (fascicule bleu) et « A la recherche des amis de Kle’o » (dépliant vert) sont accessibles à partir de 2 ans, tandis que « J’apprends à compter avec Kle’o » est pensé pour les plus de 4 ans.
  • Une activité à découvrir également en famille ou entre amis grâce à la brochure « Cap patrimoine » qui prévoit 15 questions sur un parcours permanent d’environ 2 km au sein du parc des Moulins.
  • Ces courses d’orientation se déclinent aussi pour les scolaires (5 à 11 ans) à travers une mallette pédagogique proposant 6 séances centrées sur les apprentissages fondamentaux du programme, disponible pour les enseignants auprès des référents « dispositif périscolaire » du service Jeunesse de la Ville.

Pour réaliser cette chasse au trésor, des fascicules sont disponibles :

  • sur demande à l’accueil de l’Hôtel de Ville, dans les maisons de quartier et à la Maison des associations
  • ou téléchargeables sur ce site Internet à la rubrique “Parcours d’orientation
Le rucher-école

Le Syndicat apicole de l’Aube programme durant les beaux jours des cours pratiques au sein de son rucher-école, situé du côté de la rue de la Providence.

Le rôle du rucher du Parc des Moulins est de permettre au Syndicat Apicole de l’Aube qui regroupe des professionnels et des amateurs de tous âges, de réaliser son objectif de formation à travers le Rucher-Ecole. Les cours sont gratuits, ouverts à tous (les mineurs doivent être accompagnés) et sont dispensés par des moniteurs apiculteurs. Il suffit d’adhérer au Syndicat, de s’acquitter des frais d’inscription et de se procurer une tenue de protection contre les piqûres. Une tenue minimale est prêtée pour la première séance dans le rucher afin que l’élève prenne sa décision en ayant eu un premier contact avec des milliers d’abeilles qui volent autour de lui. L’élève apiculteur ne doit pas porter de parfums et doit avoir un comportement adapté, calme… L’apiculture comporte des risques : si l’élève est allergique aux piqûres d’abeilles, il est recommandé de s’abstenir de pratiquer l’Apiculture ou de se faire désensibiliser.

Les cours ont lieu presque tous les samedis de 15 à 18h (une vingtaine de séances) de mars à octobre. Les premiers cours, en mars, sont théoriques et ont lieu au local du Syndicat 42 rue des Frères Gillet 10120 St André les Vergers. Un calendrier des activités au rucher-école est établi en début de saison et peut-être envoyé sur simple demande (syndicat.apicole.10@gmail.com). Néophytes et amoureux des abeilles peuvent ainsi participer à divers ateliers (remplacement des cires, contrôle des naissances et marquage des reines, suivi des essaimages, etc.).

Observer la nature

Entre la maison Mahieu, le parc Henry et le long de la rue des Ponts, une zone de bois humide laisse la nature suivre son cours en limitant l’intervention humaine.

Cette zone identifiée par un panneau « Ici la nature évolue paisiblement » est un refuge pour la faune et la flore. Un platelage bois surélevé de 200 m de long traversant cet espace de biodiversité permet à tous d’observer la nature sans trop la déranger.


Le parcours des plumes

Si vous respectez quelques recommandations, à savoir la discrétion, l’écoute et l’observation, vous pourrez alors observer les oiseaux qui ont élu domicile ou qui viennent chercher leur nourriture dans le parc des Moulins.

Ci-joint, un petit guide pour suivre le “Parcours-des-plumes” (pdf – 700 Ko)


Le sentier des arbres

Avec ses 11,5 hectares boisés, le parc des Moulins recèle une diversité d’essences, pour la plupart caractéristiques e cette forêt alluviale (qui se développe au bord d’un cours d’eau).

En 2h30, en y suivant le « sentier des arbres » vous saurez tout sur 24 d’entre elles. Sureau, aulne glutineux, tremble sont identifiés et leurs caractéristiques (de leur hauteur à leur longévité et propriétés médicinales) sont expliquées sur un panneau.

Ce « sentier des arbres » forme une boucle de 2 km, occasion pour les promeneurs de prêter attention à la faune qui y vit. Le dépliant sur l’arboretum est disponible à l’accueil de l’Hôtel de Ville, dans les maisons de quartier, à la Maison des associations et Sentier-des-arbres (pdf – 1,5 Mo)

L'Aube des légumes distribue ses paniers

L’Aube des légumes distribue ses paniers

La Remise des Maraîchers accueille l’association « L’Aube des légumes » tous les mercredis entre 18h15 et 19h45 (entrée par la rue Guillaume-le-Bé près du n° 5). Cette AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) a pour raison d’être d’établir un lien sans intermédiaire entre l’agriculteur et l’adhérent en organisant la distribution de paniers de légumes biologiques et cultivés localement.

Contact :

Initiations pour les accueils de loisirs

Land art…

Ils s’approprient ce lieu – idéal pour les découvertes et initiations au monde végétal et environnemental – à travers plusieurs activités « nature ». Fabrication de mangeoires, nichoirs, abris à insectes et land art. Une forme d’art qui consiste à utiliser la nature et ses matériaux pour réaliser une oeuvre mais également des créations personnalisées avec des éléments naturels (des paniers en jonc, cadres-mandala, couronnes de bienvenue, etc.).

… et jardin mandala

Accompagnés par les animateurs et une spécialiste de jardins mandala et de réalisation en lien avec la nature, les enfants travaillent sur la conception d’un jardin mandala de 400 m² dans la zone des Maraîchers. Les pieux – provenant de tailles d’arbres – ont été installés en décembre 2012 et le tressage des plessis a commencé durant les vacances de février 2013. Pour réaliser ce jardin, des éléments naturels sont utilisés (végétaux à tresser comme la clématite sauvage, le noisetier, le saule…). Plusieurs modules de formes géométriques (matérialisés par les pieux) servent à constituer la base de ce jardin.

En sanskrit, le terme «  mandala » signifie « cercle » tout en induisant la notion de « centre ».

Les différents modules du jardin mandala s’avèrent un espace ludique où enfants, adolescents et même adultes peuvent laisser libre cours à leur créativité, tout en (re)découvrant le plaisir d’être « dans et avec » la  nature. Ces jardins peuvent être éphémères ou permanents et se composent de fleurs, de fruits, de végétaux, de graines…