Vous êtes ici :

Lucie Vaillant-Bultel, grimpeuse - Hôtel du Lion noir

Lucie Vaillant-Bultel, grimpeuse - Hôtel du Lion noir

Lucie Vaillant-Bultel - GrimpeuseVoir l'image en grandNée à Troyes, Lucie y a grandi et vécu jusqu’à ses 15 ans… « J’habite dans une maison à côté de l’hôpital de Troyes. Mes parents ont trouvé du travail ici et se sont rapidement installés. Ils ont très vite apprécié cette ville et nous n’avons jamais déménagé depuis ma naissance. Non originaires de la région, ils aiment toutefois faire visiter notre beau centre-ville à notre famille, et sont fiers de connaître quelques endroits secrets comme le Lion noir qui était autrefois accessible à tous. »

Une vie troyenne… Avant que l’escalade ne l’en éloigne ! « J’ai été sélectionnée pour rentrer au pôle France jeune à Aix-en-Provence dans lequel je suis restée 2 ans. Dorénavant, je m’entraîne au pôle France Olympique à Voiron et j’étudie à Grenoble en faculté de Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS). »

Comment s’est faite la rencontre avec ton sport ?

« J’ai découvert l’escalade à l’âge de 5 ans grâce au Passeport Loisirs proposé par la Ville de Troyes pendant les vacances scolaires. L’entraîneur présent à cette séance m’a repéré et m’a proposé de m’inscrire malgré mon jeune âge dès l’année suivante. J’ai directement accroché et j’ai pris ma licence au club Dévers Troyes quelques mois plus tard. Depuis je n’ai jamais arrêté et suis toujours licenciée au Dévers Troyes. »

Qu'est-ce qu'un Passeport Loisirs

Créée dans les années 80, l’opération Passeport Loisirs permet aux enfants de 4 à 16 ans de découvrir des activités sportives, culturelles et de loisirs pendant les vacances d’hiver, de printemps, d’été et de la Toussaint. Ouvert à tous, le Passeport Loisirs, aujourd’hui organisé par la Ville, propose plus 50 activités pour les petites vacances et plus de 90 activités pour les vacances estivales, à la carte ou à la demi-journée, pour un tarif de 20 € la semaine.

Inscriptions par Internet sur www.sports-troyes.fr ou directement à la Maison des Associations auprès du Service Animation sportive (03 25 42 20 20).

Quel est ton plus beau souvenir de compétition ?

« Lorsqu’à 14 ans, j’ai obtenu ma première sélection en Equipe de France. Et je suis assez fière d’avoir été sacrée Championne de France l’année suivante. »

Quels sont tes objectifs pour les années à venir ?

« Mes objectifs ? Participer aux Jeux Olympiques de 2024 ! Cette chance ne sera accordée qu’à une seule grimpeuse française et la concurrence est rude. »

Pourquoi avoir accepté cette campagne ?

« J’ai accepté de participer car mon projet à long terme est de défier les meilleures aux Jeux Olympiques, c’est un rêve pour tous les sportifs. »

Son club : Dévers Troyes

Affilié à la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade (FFME), le Club Dévers Troyes est une association loi 1901 agréée Jeunesse et Sport.
Fort de ses 25 années d'expérience et labellisé Ecole d'escalade, le club accueille aujourd'hui plus de 300 adhérents dont plus de la moitié a moins de 18 ans.
Une équipe de compétition de 20 membres (de poussin à vétérans) représente Dévers Troyes lors de compétitions locales, nationales et de plus en plus internationales avec notamment une 3e place en Coupe d'Europe et une participation aux Championnats du monde jeunes en 2018. Parmi cette belle équipe, nous retrouvons deux athlètes de haut niveau : Lucie Vaillant-Bultel et Saula Lerondel ainsi que la première championne de France poussine, Meije Lerondel.

Le lieu : la cour du Lion noir

Edifié à la fin du XVIe par un riche commerçant allié à de nobles familles troyennes, à l'emplacement même d'un bâtiment détruit par l'incendie du 26 février 1559.
Implanté dans ce qui s'appelait à l'époque la rue de l'Epicerie, l’Hôtel aujourd’hui situé au 111 rue Emile-Zola, « colonne vertébrale » des 137 hectares du Secteur Sauvegardé d’un seul tenant de la ville, aurait, d’après des blasons découverts à l’étage, appartenu successivement à de grandes familles troyennes (Huez, Largentier…)
Redécouvert par hasard en 1997 lors d’un changement de propriétaire, son style Renaissance est unique pour une demeure civile.
Il se compose d’un corps de logis sur rue et d’un autre donnant sur une magnifique cour intérieure inscrite au titre des Monument Historique depuis 2000 dont l’escalier hélicoïdal (sur lequel est perchée Lucie), dessert 3 niveaux de galeries couvertes.
Ce dernier, avec son escalier à vis et la galerie qui le relie latéralement au bâtiment sur rue, constitue la partie la plus remarquable ; il en effet présente sur ses pans de bois un décor particulièrement soigné de la fin du XVIe siècle, époque à laquelle la préférence pour la construction en pierre à tendance à s’affirmer. Les bâtiments comparables sont rares à Troyes. Une cave à plusieurs niveaux, voûtée en pierre est située sous la cour.

 « J’aime beaucoup cet endroit, son style Renaissance le rend unique en son genre. Il est authentique et je trouve qu’il représente bien la richesse du patrimoine de Troyes. Pouvoir grimper dessus était un honneur et un réel plaisir ! », indique Lucie.

Merci à Mon Logis-Groupe Action Logement d’avoir permis cette prise de vue. Ouverte au grand public durant 10 ans comme le prévoyait la loi Malraux, cette cour d’un immeuble habité, joyau renaissance en bois, est en effet aujourd’hui visible uniquement accompagné d’un guide de Troyes Champagne Tourisme.


Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favoris