Le budget


Le budget est un élément majeur dans la vie d’une commune

Il prévoit l’ensemble des dépenses et des recettes annuelles de la Ville.
Le budget fait suite à un débat d’orientation budgétaire qui doit avoir lieu dans les 2 mois précédant son examen.

Présenté au Conseil municipal, il est porté au vote des élus de la ville chaque année.
Avant le 30 juin de l’année suivante, le résultat d’un exercice donné est approuvé lors du vote du Compte administratif.

Budget 2018 : investir pour le bien-être des Troyens

Vendredi 30 mars, le Conseil Municipal a voté le budget primitif 2018 de la Ville de Troyes. Un budget principal équilibré à 104 972 910 € qui va permettre à la Ville de Troyes de poursuivre ses efforts en matière d’attractivité et de rayonnement du territoire, tout en répondant aux attentes de ses habitants quant à la qualité de vie, la solidarité et l’égalité. Et ce malgré un contexte toujours marqué par les fortes contraintes qui pèsent sur les collectivités territoriales. Ainsi, si ce budget marque la fin de la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement initiée en 2014, l’État a tout d’abord décidé la suppression progressive de la taxe d’habitation pour 80 % des redevables. À Troyes, 88 % des foyers répondraient aux critères leur permettant la réduction progressive de cette imposition (30 % en 2018, 65 % en 2019, 100 % en 2020). Au terme de ce dispositif, l’État devra nous compenser le montant total de ces dégrèvements qui devrait s’élever à 8 millions d’euros. De plus, l’État impose aux collectivités territoriales dont les dépenses de fonctionnement se sont élevées à plus de 60 millions d’euros en 2016, de limiter l’évolution de leurs dépenses réelles de fonctionnement à 1,2 % par an sur la période 2018-2022, inflation comprise, dans le but de réduire leur endettement. Malgré tous ces efforts, la Ville de Troyes a su se dégager des marges de manoeuvre pour investir tout en limitant son endettement à un niveau bien inférieur aux autres communes. Le tout avec l’ambition renouvelée de gérer rigoureusement les finances publiques et de réaffirmer les objectifs fixés par le Plan d’Action Municipale 2015-2020 : maintien des taux d’imposition, programme d’investissement soutenu, maîtrise de la dette et recours à l’emprunt limité, optimisation du fonctionnement des services municipaux sans dégradation du service rendu et maintien de la capacité d’autofinancement.

Lire Press’Troyes n° 274 – mai 2018

• Dépenses de fonctionnement : plus de 70 M€

Elles couvrent notamment les opérations courantes de la Ville de Troyes (frais de personnels, énergie, subventions aux associations…).
Des charges à caractère général
évaluées à 15,58 millions €
dont l’eau, l’énergie et diverses prestations de services.
Des charges de personnel
estimées à 47,5 millions €
(762 € par Troyen pour 2018, contre 815 € par habitant pour la moyenne nationale des autres communes de la même strate, en 2016).
D’autres charges de gestion (courantes et exceptionnelles)
mesurées à 7,65 millions €

• Dépenses d’investissement : 34 M€

Comprenant le remboursement en capital des emprunts et près de 24 millions d’euros de dépenses d’équipement.

Ces dépenses concernent notamment la requalification et les travaux sur l’espace public, la création de nouveaux bâtiments et équipements, les travaux obligatoires et de sécurisation des écoles, le programme de mutation urbaine au coeur de Troyes (Pôle Muséal).

• Recettes de fonctionnement : 80 502 770 €

• Recettes d’investissement : 24 470 140 €