Vous êtes ici :

Octobre 2013

Fête relative à la Paix avec l'Espagne le 19 octobre 1823

La paix signée avec l’Espagne en octobre 1823 marque la fin d’un conflit interne dans la péninsule Ibérique. Elle met un terme au soulèvement populaire insufflé par le mouvement politique libéral débuté en 1820 et prônant l’éviction du roi Ferdinand VII et de son règne d’absolutisme.
Suite à son départ en exil, celui-ci se tourne vers les puissances monarchiques étrangères afin de défendre sa couronne et forme ainsi la Sainte-Alliance regroupant la Russie, l’Autriche, la Prusse et la  France.

Arrêté de Proclamation annonçant la paix en EspagneVoir l'image en grand Arrêté de Proclamation annonçant la paix en Espagne mais également les modalités liées à la fête qui en résulte. Cote 1Fi939L’arrêté pris le 17 octobre 1823 à l’occasion de la Fête de la Paix consacre toute sa première colonne à la glorification de la victoire du Duc d’Angoulême sur les espagnols et à l’encensement du souverain Louis XVIII et de la famille des Bourbons. Les références à Henri IV et Louis le Grand, anciens souverains du royaume de France, permettent ainsi d’asseoir la légitimité de la monarchie en France à une époque où la Seconde Restauration tente de trouver un équilibre entre l’héritage de l’Ancien Régime et celui laissé par la Révolution française et Napoléon Bonaparte.

Pour rendre hommage à cette campagne militaire et à sa réussite, Louis XVIII demande à tous les préfets de France d’organiser, en partenariat avec les maires et leurs municipalités, des festivités conviant tous les habitants de chaque commune à y participer.

C’est ainsi qu’au matin du dimanche 19 octobre 1823 la cérémonie commence par la célébration d’un Te Deum. Cantique catholique chanté en latin pour louer Dieu les dimanches et jours de fêtes, son sens habituellement religieux devient politique à partir du XVIIe. Une transposition s’opère, louanges et actions de grâces sont alors associées au souverain et, dans ce cas précis, dédiées à son triomphe militaire.

Des danses sont également prévues place Marie-Thérèse (actuellement place de la Libération) dans un décor bien particulier et imposé par le gouvernement. Dans une volonté de rendre ce moment de liesse mémorable, la population est ainsi exhortée, par le présent arrêté, de nettoyer et de dégager les rues et places publiques afin de laisser la voie libre et propre pour le déroulement de la fête.

La population est également incitée à participer à cet évènement en illuminant et en ornant les balcons et les façades des immeubles et édifices publiques de drapeaux blancs, symbole de la royauté « afin de manifester, par ces signes, la joie qu’ils ressentent des succès brillants de nos armées ». En cas de manquement ou de désobéissance, toute personne se verra traduite devant un tribunal de police pour y recevoir une lourde peine.

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favoris

Contact

Archives municipales de Troyes
Hôtel de Ville
BP 767
10026 Troyes Cedex
03 25 42 34 35

Ecrire aux Archives municipales