Vous êtes ici :

Mars 2013

Le grand bal de nuit (7 mars1877)

Mars 2013 - Grand bal de nuitVoir l'image en grand Grand bal de nuit - Fête de la mi-carême | Cote archive : 1Fi1618 La fête de la mi-carême fait partie des festivités célébrées en France depuis le Moyen Âge. Organisée pendant le Carême, cette manifestation costumée permet de marquer une pause et de s’amuser en ces temps de privation.

En 1877, celle-ci est commémorée le jeudi 8 mars à Troyes, au café-concert Le Casino situé à l’angle de la rue du Lycée (rue de la République) et rue du Cirque (rue Louis Mony) dans un immeuble qui abrite actuellement la banque Kolb.

L’établissement avait été créé deux ans auparavant par le limonadier Guillot qui voulait en faire un lieu unique pour la promotion de la musique légère et de la chanson populaire, dans un décor exceptionnel.
Pour se donner les moyens de son ambition, il avait chargé l’architecte Nicolas-Olympe Fontaine de magnifier le cadre avec une construction en bois composée d’une galerie et d’une scène.

 

 

 

Cet impressionnant caractère théâtral se ressent dans la liste des divertissements annoncés sur l’affiche.
Le « Grand bal de nuit » ouvre les réjouissances. Les participants invités à se déguiser dansent sur des « quadrilles, valses, polkas». Jouées par un « brillant orchestre de dix musiciens », ce sont des danses populaires et également de société, que l’on retrouve habituellement dans les bals et les salons.
Les divertissements devant durée toute la nuit, une grande tombola comique est organisée à partir de deux heures. Ce jeu de hasard par tirage au sort était tourné en dérision pour le plus grand amusement du public. L’ambiance était assurée par la mise en scène de feux et d’illuminations suivies par un « galop infernal ». Cette composante du quadrille est couramment (ou également) appelée cancan diverti notamment le public des cabarets.
Ces interludes insolites assuraient le déroulement de la soirée qui se clôturait par un grand concert au « programme entièrement nouveau ».

« Avis aux infatigables » !

Bibliographie : « Les débits de boissons troyens à la fin du XIXe siècle », Jean-Louis Humbert, dans La Vie en Champagne, n° 64, octobre/novembre 2010, p. 11-25


Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favoris

Contact

Archives municipales de Troyes
Hôtel de Ville
BP 767
10026 Troyes Cedex
03 25 42 34 35

Ecrire aux Archives municipales