Vous êtes ici :

Février 2013

Concert de Bienfaisance (1er février 1902)

Concert de bienfaisance - couverture programmeVoir l'image en grand Première de couverture du programme du Concert de Bienfaisance du 1er février 1902. Décoré par CH. DEHEURLES | Cote 1J103 Le Concert de Bienfaisance du 1er février 1902 se calque sur le même principe que celui donné en 1901 (document du mois Janvier 2013) : une soirée caritative organisée au profit des pauvres de la Ville de Troyes.

Cependant en 1902, c’est bien plus qu’un bal qui est proposé à la population : c’est un concert entrecoupé de pièces de théâtre qui sont proposés aux invités, au Théâtre municipal.

Placée sous les auspices de la Municipalité le programme, produit en grand format papier et décoré par M. Ch. Deheurles (signature en bas à gauche sur la couverture), tient les plus grandes promesses d’amusement. Avec le concours de personnalités appartenant à la Comédie française, ainsi que de membres émérites du Conservatoire et la troupe du théâtre municipal, la soirée de Bienfaisance devenait un évènement important de l’année.

 

La levée du rideau se faisait à 20h15 précise et la première partie de la programmation commençait par une ouverture musicale jouée par les sapeurs-pompiers ; suivie d’une comédie en un acte présentée par Abraham Dreyfus (journaliste et auteur dramatique reconnu) et mise en scène par les comédiens parisiens : Le Klephte ; à cela s’ajoutait une succession de cinq morceaux musicaux joués par les musiciens et chanteurs du Conservatoire. Après l’entracte, les spectateurs assistaient à une deuxième partie tout aussi riche. Celle-ci se constituait tout d’abord de sept compositions musicales toutes exécutées par les musiciens des sapeurs-pompiers, du Conservatoire et l’école de musique municipale et son quatuor. Ensuite pour clore la soirée, une seconde comédie en un acte d’Henri Meilhac, également auteur dramatique connu, fut joué par les acteurs de la Comédie française : l’Eté de la Saint-Martin.

Concert de bienfaisance : intérieur programmeVoir l'image en grand Intérieur du programme décoré du Concert de Bienfaisance du 1er février 1901 | Cote 1J103.

On peut constater que cette année-là, la Ville utilise les grands moyens. On peut citer par exemple les dépenses pour faire venir les membres de la Comédie française : voyage en train depuis Paris, logement, repas, prestations… Cela a engendré des coûts bien plus élevés que l’an passé. Ce qui implique que, une fois les dépenses et les recettes équilibrées, il ne reste qu’en surplus 1180 francs, soit deux fois moins qu’en 1901. Quand bien même, cette somme relativement importante pour l’époque fut répartie de la façon suivante :

  • 250 francs pour le Bureau de Bienfaisance,
  • 930 francs pour le Secours d’extrême misère, distribués par les soins de la Municipalité.

Le Concert de Bienfaisance, marquant chaque année le début des festivités, fut le dernier organisé en 1902. Les œuvres caritatives se poursuivirent à Troyes mais plus sous le patronage exclusif du Conseil Municipal.


Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favoris

Contact

Archives municipales de Troyes
Hôtel de Ville
BP 767
10026 Troyes Cedex
03 25 42 34 35

Ecrire aux Archives municipales