Aller au contenu| Aller au menu| Accessibilité| Plier / Déplier Vous êtes
Vous êtes ici :

Les armoiries rendues à la Ville de Troyes

Dans sa séance du 11 février 1825, le Conseil municipal demanda au Roi Charles X de reprendre ses armoiries anciennes, à la place de celles instaurées par le Premier Empire ce qui fut accordé dans le document suivant :

Délibération du 11 février 1825

Charles, par la grâce de Dieu
Roi de France et de Navarre
A tous présents et à venir, Salut

Le Roi Notre Auguste Frère et prédécesseur, Voulant donner aux fidèles sujets des Villes et Communes de son Royaume un témoignage de son affection, et perpétuer le souvenir des services que leurs ancêtres ont rendus aux Rois nos prédécesseurs, services consacrés par les Armoiries qui furent anciennement accordées aux dites Villes et Communes, et dont elles sont l'emblème, a par son Ordonnance, du 26 septembre 1814 autorisé les Villes, Communes et Corporations du Royaume, à reprendre leurs anciennes Armoiries, à la charge de se pourvoir à cet effet par devant la Commission du Sceau ; Se réservant d'en accorder à celles des Villes, Communes et Corporations qui n'en auraient pas obtenu des Rois nos prédécesseurs. Par autre Ordonnance du 26 Décembre suivant, les dites Villes, Communes et Corporations ont été divisées en trois classes.

Les armoiries de la Ville de Troyes

En conséquence, le Sn Fadate de St Georges, Maire de la Ville de Troyes, Département de l'Aube, autorisé à cet effet, par Délibération du Conseil Municipal du onze février dernier, s'est retiré par devant notre Garde des Sceaux, Ministre et Secrétaire d'Etat au Département de la Justice, lequel a fait vérifier, en sa présence, par notre Commission du Sceau, que le Conseil Municipal de la dite Ville de Troyes a émis le vœu d'obtenir de notre grâce des Lettres Patentes portant Confirmation des Armoiries suivantes : D'azur à une Bande d'argent cotoyée d'une double Cotice potencée et contrepotencée de treize pièces d'or, et un Chef aussi d'azur chargé de trois Fleurs à Lis d'or, Desquelles armoiries la Ville était anciennement en possession. 
Et, sur la présentation qui nous a été faite de l'avis de notre Commission du Sceau, et des Conclusions préalables du Commissaire pour nous au Sceau, Nous avons Autorisé et Nous Autorisons la Ville de Troyes à porter les armoiries ci-dessus énoncées, telles quelles sont figurées et coloriées aux présentes. 
Mandons à nos amis et Féaux Conseillers en notre Cour Royale de Paris, de publier et enregistrer les présentes. Car tel est notre bon plaisir, et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, notre Garde des Sceaux y a fait apposer, par nos ordres, notre grand Sceau, en présence de notre Commission du Sceau. 
Donné à Saint-Cloud, le dix-huitième jour de Mai de l'an de grâce mil huit cent vingt cinq et de notre règne le premier.

Signatures manuscrites du Roi Charles X

Suivent les signatures manuscrites du Roi Charles X et du Garde des Sceaux Charles-Ignace comte de Peyronnet.

Charles X (Versailles, 1757 - Goritz, auj. Gorizia, Yougoslavie, 1836), frère de Louis XVI et de Louis XVIII , fut roi France de 1824 à 1830. En 1789, alors comte d'Artois, il fut l'un des premiers à émigrer. En 1824, il accéda au trône et se montra fidèle à ses positions absolutistes, choisissant comme ministre Villèle, dont la politique autoritaire renforça les mouvements d'opposition qui s'affirmèrent sous le ministère semi-libéral de Martignac (1828-1829). Pensant enrayer leurs progrès, le roi fit appel au prince de Polignac : le cabinet Polignac fut rejeté par la Chambre, qui fut dissoute. Les élections donnèrent la majorité à l'opposition. Le roi répliqua par les ordonnances de Saint-Cloud (25 juillet 1830), causes directes de la révolution de 1830, et choisit d'abdiquer. Sous son règne débuta la conquête de l'Algérie (1830). 
Charles-Ignace comte de Peyronnet (1775-1853), magistrat, député de la Gironde en 1820, Ministre la justice de 1821 à 1828, attacha son nom à toutes les mesures réclamées par les ultra-royalistes et par la congrégation: loi du sacrilège, loi du droit d'aînesse, loi de 1827 sur la presse, licenciement de la garde nationale de Paris, modification du jury. 
Charles-Jacques de Fadate de SAINT-GEORGES (1778-1854) monarchiste, nommé à 4 reprises comme maire de Troyes du 4 mars 1816 au 27 décembre 1826.

(Transcription et notes réalisées par Olivier CAYEZ, Archives municipales de Troyes)

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Envoyer à un amiAjouter aux favoris

MÉTÉO DE TROYES

Lundi 1 septembre

Nuageux Nuageux

Température MIN 12°
MAX 22°

Suivez-nous

Facebook Twitter Flux RSS du site

AVF

AVF - logoAccueil des Villes Françaises

(Accueil des Nouveaux arrivants)

Troyes, facile d'accès

From A to B - logo
From A to B : comparateur de transport de ville en ville au meilleur coût

Contact

  • Culture et Promotion de la Cité
    Place Alexandre Israël
    10000 Troyes
    Tel : 03 25 42 33 86
    Mail : culture@ville-troyes.fr
Ville de Troyes

Hotel de Ville place Alexandre Israël
10000 TROYES

Tél. 03 25 42 33 33
Fax. 03 25 73 47 43