Vous êtes ici :

Novembre 2016

Ecole de musique - Conservatoire Marcel Landowski

Soucieux d’appliquer le modèle musical enseigné à Paris, Messieurs Jean-Baptiste Lascoretz et Jean-Baptiste Jully, musiciens à Troyes, sollicitent, auprès de la ville, la permission de créer une école élémentaire et analytique de musique et de chant. Autorisée par arrêté municipal le 10 mai 1824, elle est située 30 rue de Lorgnes (actuellement rue Charbonnet). Dès 1825, suite à des dissensions entre les deux professeurs, Monsieur Jully cesse ses fonctions au sein de l’établissement, confiant la direction seule à Monsieur Lascoretz. La Commission chargée de surveiller l’école de musique et de chant maintient alors cette situation. Cependant, et malgré la gratuité des cours, l’école périclite très vite et le nombre d’élèves diminue, année après année, jusqu’à rendre, en 1830, l’enseignement quasiment impossible

  Novembre-2016-Affiche-creation-ecole-musiqueVoir l'image en grand

Affiche annonçant la création d’une école élémentaire et analytique de musique et de chant.
Ville de Troyes, le 8 mars 1825.
Papier, 34,3x46,4 cm. Coté carton 20 fin série R pochette 1R350

Le 20 novembre 1837, le Conseil municipal décide, par délibération, d’introduire l’enseignement de la « musique vocale » au sein de toutes les écoles communales de filles et de garçons. Cet enseignement est réalisé par un professeur qui doit se déplacer, trois fois par semaine, dans chaque école pour y dispenser les cours. Cette concurrence provoque ainsi, petit à petit, la fermeture de l’école élémentaire et analytique de musique et de chant.

En 1868, une école de chant est installée au 2e étage des bâtiments de l’ancien Petit Séminaire, situés rue Boucherat. Ceux-ci sont également réhabilités afin d’accueillir une salle d’asile, une école de filles et une école des enfants de fabrique au rez-de-chaussée, ainsi que l’école de dessin et d’architecture et une école protestante au 1er étage. Lors de la Première Guerre mondiale, l’école de chant et les cours dispensés dans les écoles continuent malgré les manques flagrants de moyens et de personnel.

   Novembre-2016-Affiche-ecole-musique-adultesVoir l'image en grand

Novembre-2016-Affiche-ecole-gratuite-musiqueVoir l'image en grand

Affiche Ecole gratuite de Musique pour adultes, pour la rentrée du 16 octobre 1888. Ville de Troyes, le 3 octobre 1888. Papier, 46,6x34,2 cm. Cote 1Fi978

Affiche Ecole gratuite de Musique, pour la rentrée du 1er décembre 1903. Ville de Troyes, le 12 novembre 1903. Papier, 45,9x36,1 cm. Cote 1Fi980

  Novembre-2016-Medaille-ecole-musique-rectoVoir l'image en grand Novembre-2016-Medaille-ecole-musique-versoVoir l'image en grand   Novembre-2016-Diplome-2e-prix-violonVoir l'image en grand

Médaille remise en récompense aux élèves de l’Ecole municipale de Musique. Inscription au recto : « Ecole municipale de musique – Troyes 1895 » avec une couronne de lauriers. Gravure au verso : lyre dans un décor de feuillage. Ville de Troyes, 1895. Cuivre, diamètre 4 cm. Cote 9Fi15

Diplôme  du 2e Prix de Violon décerné à un élève. Cadre orné de feuillage, d’instruments de musique, du blason de la Ville de Troyes et de lyres présentées dans un décor de feuillage rappelant la gravure au verso de la médaille. Ville de Troyes, le 13 août 1893. Papier, 37,1x28,8 cm. Cote 1R351

Sous l’impulsion du violoniste Amable Massis, un Conservatoire de Musique et de Déclamation ouvre ses portes dans l’ancien Grand Séminaire. Fondé le 30 septembre 1920, cet établissement artistique privé devient possible grâce à la collaboration de trois hommes, Amable Massis, Marcel Girardin et Fernand Doré, qui se réunissent à travers la Société des Concerts du Conservatoire pour en assurer la gestion. Les élèves font leur rentrée en octobre 1920 et l’inauguration des locaux a lieu le 9 décembre.

En 1922, Fernand Doré décède et lègue à la Ville de Troyes un immeuble situé au 32 boulevard Gambetta et au 2 et 4 rue Diderot. Ce bâtiment, qui a abrité dès 1896 la Société Horticole et en 1918 le cinéma l’Eden, sert de salle de concerts et de spectacles pour la Société des Concerts du Conservatoire. Afin de respecter les volontés testamentaires de Monsieur Doré, qui souhaite que l’école de musique devienne nationale, le Conseil municipal décide de transformer l’établissement privé en école municipale de musique le 9 août 1924, tout en s’inscrivant dans la continuité de celle fondée quatre ans auparavant. Le 18 février 1925, l’établissement devient alors national grâce à une convention passée avec l’Etat. Dès lors, il prend le nom d’Ecole Nationale de Musique. Par ce transfert, celle-ci se voit placer sous le contrôle du Ministère de l’Instruction publique et des Beaux-arts, du Préfet de l’Aube et du Maire de la Ville de Troyes. L’inauguration a lieu au Cirque Municipal de Troyes le 23 avril 1925. Les cours sont mixtes et ouverts à partir de 7 ans.

  Novembre-2016-programme-ecole-musiqueVoir l'image en grand

Affiche annonçant le programme de l’Ecole Nationale de Musique de la Ville de Troyes pour la rentrée de 1932. Ville de Troyes, le 27 septembre 1932. Papier, 60x80 cm. Cote 1Fi977


Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, l’Ecole Nationale de Musique se voit dans l’obligation de fermer ses portes, car une partie du bâtiment est occupé par les troupes allemandes. Afin d’accueillir les élèves malgré les circonstances, une maison située 9 rue Beaujean est mise à la disposition des professeurs et des élèves. Ce n’est qu’en 1945 que l’école peut ouvrir à nouveau ses locaux rue Diderot et boulevard Gambetta.

En 1948, par arrêté ministériel, l’établissement obtient le titre de Succursale du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Le 27 janvier 1951, un incendie endommage grandement le mobilier, les instruments et la structure du bâtiment, entrainant de lourds travaux de réhabilitation dans les années suivantes.

En 1962, l’école prend le titre d’Ecole Nationale de Musique 1er catégorie.

Le 10 juin 1974, la Ville de Troyes acquiert l’Hôtel Valton situé 1 rue Diderot afin d’agrandir l’établissement, notamment en salles de danse. Le 17 juin de l’année suivante, afin de rendre hommage à Amable Massis, son nom est donné aux locaux de la rue Diderot. En 1976, l’école s’étend encore avec l’acquisition de l’immeuble situé au 34 boulevard Gambetta. En 1978, l’établissement prend le titre d’Ecole Nationale de Musique de type A dite rénovée, avant de devenir Conservatoire National de Troyes « Amable Massis » Musique Danse Théâtre par délibération du Conseil Municipal le 11 juillet 1996.

A partir de 1991, de nombreuses transformations sont réalisées afin d’aider à la rénovation du quartier situé entre la rue de la Paix et la rue de Preize, notamment, avec la reconversion culturelle de l’Espace Argence. En 1996, cette reconversion permet ainsi le transfert de l’Ecole Nationale de Musique, de Danse et d’Arts Dramatiques, la création d’une salle polyvalente et d’une bibliothèque dans les ailes du bâtiment. En 1997, l’établissement est transféré au 8 rue de la Paix dans des locaux plus adaptés et prend alors le nom de Marcel Landowski, compositeur français. L’inauguration de ce conservatoire à rayonnement départemental a lieu le 30 septembre 1998, en présence de Madame Bernadette Chirac. Cette même année, le bâtiment du 34 boulevard Gambetta est revendu et transformé en logements. Depuis les années 2000, quelques travaux d’aménagement ont été réalisés au sein du Conservatoire Marcel Landowski.

~ ~ ~

Cotes archives : 1D14, 1D67, 1D94, 1D120, 1R329, 1R350, 1R353, 1R521

Sources bibliographiques :

- CAYEZ Olivier, Historique de la salle Fernand Doré, janvier 2013

- MAGNES Valérie, Inventaire 1752W – Historique du Conservatoire Marcel Landowski, avril-juin 2015

- MEIGNIEN Jean-Marie, « Musique et sociétés musicales dans l’Aube du XIXe siècle », La Vie en Champagne, n°10, Troyes, avril-juin 1997, p. 10-26



MAGNES Valérie, Inventaire 1752W – Historique du Conservatoire Marcel Landowski, avril-juin 2015

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favoris

Contact

Archives municipales de Troyes
Hôtel de Ville
BP 767
10026 Troyes Cedex
03 25 42 34 35

Ecrire aux Archives municipales