Vous êtes ici :

Mai 2016

Hôtel Jean de Mauroy et Maison de l’Outil et de la Pensée Ouvrière

7 rue de la Trinité

Acquis en 1556 par Jean Mauroy, membre d’une importante famille bourgeoise troyenne, l’hôtel particulier, construit au début des années 1400, est peu à peu transformé et agrandi vers 1560, afin d’accueillir des d’entrepôts commerciaux et des boutiques.
Cette demeure, appelée Maison de l’Aigle, est également aménagée, vers 1563, en hôpital dit de la Trinité, afin d’accueillir, de prendre en charge et de mettre en apprentissage filles et garçons, devenus orphelins et pauvres. Ceux-ci apprennent les métiers de la manufacture, grâce à la fabrique de bas installé dans la maison de l’Aigle. Cependant, suite à un contexte économique et politique difficile, cet établissement ferme ses portes au moment de la Révolution française et les divers bâtiments sont mis en location.

Dès août 1837, l’Hôtel Mauroy est transformé en caserne militaire pour y loger des garnisons et ce, jusqu’en 1839, date à laquelle les bâtiments, très délabrés et insalubres, sont abandonnés. La municipalité souhaitant le retour des soldats, elle décide de transférer la gestion de la caserne sous la tutelle du Génie militaire et du Ministre de la Guerre, en signant, le 17 décembre 1842, un acte de cession gratuite de la jouissance de la maison. Cette cession permet la création d’une caserne de passage, appelée Caserne de la Trinité. Celle-ci reste en place jusqu’au 1er février 1852, date du départ définitif des troupes. La même année, la propriété est achetée par Charles Huot, filateur. Il y réalise quelques travaux avant qu’elle ne soit classée Monument historique en 1862.
Charles Huot décide, entre 1877 et 1878, d’aménager l’Hôtel Mauroy en école laïque et publique de garçons pour remplacer celle située rue Saint-Vincent-de-Paul, fermée par manque de place. Ce projet, comprenant cinq classes et des chambres pour les instituteurs, n’a pas été réalisé.

Mai-2016-Hotel-Mauroy-1er-etageVoir l'image en grand Mai-2016-Hotel-Mauroy-RDCVoir l'image en grand

Plans de masse à l’échelle 0.01 pm du 1er étage de l’Hôtel Mauroy, situé 7 rue de la Trinité et appartenant à Charles Huot. Dressé par Edmond Bailly, le 7 novembre 1877. Calque sur papier cartonné, 52x35,5cm. Cote 4M257

Plans de masse à l’échelle 0.01 pm du rez-de-chaussée de l’Hôtel Mauroy, situé 7 rue de la Trinité et appartenant à Charles Huot. Dressé par Edmond Bailly, le 7 novembre 1877. Papier cartonné, 51,5x35,5cm. Cote 4M257

En 1904, il décide de vendre à Henry Jorry-Prieur, grand commerçant, qui y installe une école avec internat, héberge les instituteurs et professeurs dans une partie de sa propriété et loue l’autre partie à la famille d’Edmond Coiffard, manœuvre dans le textile. Cette occupation est toujours d’actualité lors du rachat du 7 rue de la Trinité par Monsieur l’abbé Marie Augustin Valton en 1920. Celui-ci y aménage également un local pour imprimer et publier un journal de presse catholique.
Le 21 mars 1924, il revend l’ensemble de la propriété à la Société Les Fils de Valton et Compagnie. Cependant l’école reste toujours en activité dans l’Hôtel Jean de Mauroy et l’abbé Augustin Valton y habite toujours au début des années 1930.
La Société revend à son tour l’ensemble immobilier, le 9 et 18 novembre 1966, à la Ville Troyes, quelques mois après délibération du 16 mai 1966. Acquis au prix de 420 000 francs, l’ensemble des quatre bâtiments, d’une surface de 964m², est réaménagé dans le but d’accueillir l’école des Beaux-Arts voire également l’école de Musique.

Ce projet est cependant modifié en 1970, avec la création d’un musée privé, la Maison de l’Outil et de la Pensée Ouvrière, au sein de l’Hôtel Jean de Mauroy. Ce musée met en avant l’apprentissage et ses techniques notamment grâce au don effectué par le père jésuite Paul Feller. Egalement artisan, il transmet aux Compagnons du Devoir, en 1969, une collection d’outils manuels et de livres rares. Des travaux de restauration ont été réalisés entre 1970 et 1974. Ceux-ci ont nécessité la participation de l’architecte des Monuments historiques pour la partie extérieure classée, pendant que les travaux intérieurs de rénovation ont été pris en charge par les Compagnons du Devoir.

  Mai-2016-Medaille-Paul-FellerVoir l'image en grand

Portrait de profil de Paul Feller, fondateur du Musée de la Maison de l’Outil. Inscription au recto de la médaille : Maison de l’Outil et de la Pensée Ouvrière. Paul Feller. 1913-1979. Anonyme, 1979. Médaille, diamètre 13,6 cm. Cote 9Fi44

 

Inauguré en 1974, le musée et sa collection sont gérés par l’Association Ouvrière des Compagnons du Devoir du Tour de France depuis la signature de la convention, en partenariat avec la Ville de Troyes, le 26 août 1970 ; celle-ci est mainte fois renouvelée. Cependant, la volonté de pérenniser cette situation et de lui donner un statut juridique nécessite, au début de l’année 1997, la création de l’association « Maison de l’Outil et de la Pensée Ouvrière ». Celle-ci permet de continuer le travail du père Feller en complétant sa collection, en enrichissant sa bibliothèque et en exposant l’ensemble de son œuvre.

Depuis, peu d’aménagements ont été réalisés, hormis un ascenseur installé en 2005 et la muséographie repensée en 2014.


Cote archive : 1D75, 1D76, 1D77, 1N77, 4M528, 4M533, 4M534, 4M536, 4M542, 4M543, 4M544, 2R287, 4W169, 184W1, 1717W175

Bibliographie :
- BERTHIER Jean-Pierre, DARBOT Jean, DE LA SELLE Xavier, MURARD Jean, Hôtel Mauroy « 6 siècles d’Histoire » 1409-1999, Ed. Maison de l’Outil et de la Pensée Ouvrière, Troyes, 1999, 86 p.
- ROGER Jean-Marc, « De L’Hôtel de l’Aigle à la Maison de l’Outil et de la pensée ouvrière : L’Hôpital de la Trinité », La Vie en Champagne, Troyes, numéro spécial 323, juillet-août 1982, p. 3-5
- DARBOT Jean, La Trinité, « Première manufacture de bas au métier de Troyes », La Vie en Champagne, Troyes, numéro spécial 323, juillet-août 1982, p. 7-9
- MORISSEAU Serge, « Les travaux de restauration 1969-1974 », La Vie en Champagne, Troyes, numéro spécial 323, juillet-août 1982, p. 11-12
- Hôtel de Mauroy, Base Mérimée, Ministère français de la Culture, Notice n° PA00078268


Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favoris

Contact

Archives municipales de Troyes
Hôtel de Ville
BP 767
10026 Troyes Cedex
03 25 42 34 35

Ecrire aux Archives municipales