Vous êtes ici :

Novembre 2015

Groupe scolaire Paul Bert, rue Edouard Vaillant

Espace de loisirs, de sociabilité et de convivialité, aussi bien pour la population que pour les associations sportives locales, le vélodrome dit « de Croncels », est mis en vente par adjudication le 11 novembre 1913. Pour le Conseil municipal, la question de l’acquisition se pose. Ainsi la mairie pourrait mettre à la disposition des sociétés locales un emplacement permettant d’organiser des manifestations et de s’émanciper de l’Union Sportive de France. Situé rue des Bergers et occupant une surface de 16500 m², le vélodrome se compose d’une patinoire de 700m², d’une piste cimentée de 375m de tour et de plusieurs bâtiments. Malheureusement le prix de vente de 60000 francs empêche la finalisation du projet.

Novembre-2015-affiche-vente-velodromeVoir l'image en grand

Affiche pour la vente par adjudication, le 11 novembre 1913 à 14h, du Vélodrome Troyen, situé rue des Bergers, quartier de Croncels, pour une mise à prix de 60 000 francs. Rédigée par l’office notarial de maître Huez et maître Moineau, sans date. Feuille papier, 62,3x84,5 cm. Cote 4M382

Le vélodrome étant de nouveau en vente, le Conseil municipal, souhaite se porter acquéreur le 8 mars 1919. Un an plus tard, le 4 mars 1920, la vente étant toujours d’actualité, cette proposition est relancée sans toutefois aboutir.
Il faut attendre l’arrêté préfectoral du 6 mars 1928, pour que la Ville obtienne l’autorisation d’acheter le Vélodrome. Cependant le contexte d’acquisition est totalement différent et s’intègre dans un besoin urgent d’équiper les quartiers du Faubourg Croncels et des Hauts-Clos d’un groupe scolaire. Approuvé par le Conseil municipal le 17 septembre 1927, cette décision est entérinée par la déclaration d’utilité publique adoptée par délibération le 17 mars 1928 et par arrêté préfectoral le 21 mai 1928. Ce projet doit permettre de désengorger l’école de garçons Charles Baltet et de pallier, à la fois, l’insuffisance de place du groupe scolaire Jean Macé mais aussi l’augmentation du nombre d’élèves induite par la construction, à proximité, de 19 maisons du Cottage social de Croncels, rue Edmé-Auguste Millard.
La propriété du « Vélodrome Troyen », appartenant à la Société Anonyme d’Encouragement aux Sports, est vendue à la Ville de Troyes le 7 juin 1928. Il est au centre de la zone délimitée et rempli toutes les conditions du plan d’alignement, de surface, mais aussi « toutes les conditions d’aération, de salubrité, de facilité d’accès, d’éloignement de tout établissement insalubre, dangereux ou bruyant ou du cimetière ». Disposant d’un délai de 2 ans pour la construction du groupe scolaire, l’achat des 16248,80 m² disponible s’effectue à l’amiable pour 230 000 francs.

Le concours d’architecte est remporté par Ernest Jouanne, architecte E.D.B.A. - A.P. - A.A.A.C., expert près des Tribunaux et architecte des Hospices, venu de Compiègne.
Il propose la construction d’un groupe scolaire composé d’une école de filles et d’une école de garçons. Bien distincte l’une de l’autre, elles sont toutes les deux établies sur le même modèle. Elles comprennent chacune cinq classes aux rez-de-chaussée tout en laissant la place au premier étage de créer cinq classes supplémentaires. La capacité d’accueil de chacune d’entre elles est de 42 élèves, elles doivent donc être équipées d’un vestiaire et d’un lavabo. Des toilettes sont installées à côté et une salle de dessin et une bibliothèque aménagées au premier étage. Le bâtiment du personnel prévoit au rez-de-chaussée un vestibule, un parloir, le bureau du directeur et son logement. Au premier étage, on y trouve trois autres appartements. Un jardin potager d’une surface avoisinant 1000 m² est également prévu pour les maîtres alors qu’un jardin de sports et de jeux donnant sur la rue, doit permettre aux élèves de jouer tranquillement, mais aussi aux parents et habitants du quartier de patienter et de se promener sur ce terrain qui fait office de square.
L’architecte intègre dans ce projet la construction d’une école maternelle contenant le bâtiment du personnel et le bâtiment des classes. Le premier abrite au rez-de-chaussée, le logement du concierge, le vestibule d’entrée ainsi qu’un hall et le bureau de la directrice dont le logement se situe au premier étage avec deux autres appartements. Le bâtiment des classes rassemble trois classes d’exercice avec lavabos et vestiaires, une salle de repos, deux salles de jeux, un parloir, une cuisine, un réfectoire, des toilettes avec des douches. Celles-ci sont accessibles aux personnes extérieures. La cour intérieure est subdivisée en deux pour séparer les élèves des écoles primaires de ceux de l’école maternelle et chaque côté est aménagé avec des préaux et des toilettes. Une salle d’enseignement manuel et ménager pour les écoles primaires est également accessible par cette cour. Une salle de gymnastique est envisagée. Celle-ci peut être utilisée comme salle des fêtes et cinématographiques. Une salle d’exposition de travaux scolaires pouvant servir également de salle de réunion de sociétés ou de salle de conférence apparait aussi dans la proposition d’Ernest Jouanne.
Le projet de construction d’une salle de consultations médicales, divisée en salle d’attente, salle de déshabillage, cabinet du docteur avec vestiaire, salle d’examen et salle de traitement, rendrait possible la création d’un service de consultations prénatales. Une crèche est également à l’étude. Celle-ci est composée d’un vestibule, d’une salle d’attente avec vestiaires, du bureau de la directrice, d’une salle d’allaitement, de dortoirs, d’une salle de jeux, d’une salle d’isolement pour les enfants malades, d’une salle de change, d’une lingerie et de toilettes.

Novembre-2015-plan-facade-principale-groupe-PaulBertVoir l'image en grand

Plan de la façade principale à l’échelle 0,01 pm de la crèche, du jardin de sport et de l’école maternelle et donnant sur les ouvertures menant à l’école de filles et l’école de garçons du projet (non réalisé) de groupe scolaire rue Edouard Vaillant. Dressé par E. Jouanne à Compiègne, le 15 juin 1929. Feuille papier, 103,6x34,1 cm. Cote 4M383

Après un changement de municipalité, le projet initial est plusieurs fois remanié et les plans définitifs sont finalement approuvés par délibération le 29 septembre 1931. Le groupe scolaire se compose finalement de 13 classes avec lavabos et vestibules. Cinq classes sont construites à l’école de filles – quatre ouvertes en 1933 et la dernière en novembre 1935 – cinq autres sont destinées à l’école de garçons. Un parloir et une bibliothèque sont également construits. Trois classes sont réservées à l’école maternelle. Celle-ci comprend également un dortoir, un dépôt de jouets, deux salles de jeux, des toilettes, des salles de rangement, une loge, le hall et un vestibule, une cuisine, un réfectoire, deux offices ainsi que l’habitation du concierge et son bureau. A chaque école correspond un bâtiment d’habitation avec, au rez-de-chaussée, le logement du directeur ou de la directrice, puis au premier étage, trois appartements supplémentaires. Tous les locaux scolaires et privés bénéficient de l’installation du chauffage central et de l’électricité. Une cour aménagée avec des préaux et des toilettes ainsi que des jardins sont également prévus. Le jardin d’enfants n’est d’ailleurs réalisé qu’entre 1935 et 1937.

Novembre-2015-plan-facades-et-coupes-groupe-PaulBertVoir l'image en grand

Plans de façades et de coupes à l’échelle 0,01 pm de l’école maternelle et de l’école de fille du Groupe scolaire de Croncels. Dressé par E. Jouanne à Compiègne, en juin 1931. Feuille papier, 88,8x57,9 cm. Cote 4M383

 

Alors que les travaux se poursuivent, le Conseil municipal accorde le 28 mars 1933, le nom de Paul Bert à l’établissement. La même année, une polémique éclate entre la collectivité et l’architecte sur le coût et le financement du chantier, ce qui rallonge le délai de réalisation. L’ouverture du groupe scolaire a finalement lieu en octobre 1933 bien que les travaux ne soient définitivement et officiellement terminés qu’à la fin de l’année 1935 et au début l’année 1936.

Une première campagne de réfection est mise en œuvre entre les années 1950 et 1960. Ainsi deux classes sont aménagées sous le préau de l’école de filles et le préau de l’école de garçons, le chauffage central, les peintures, les préaux et l’installation électrique sont refaits. L’ensemble est de nouveau réhabilité dans les années 1970. Un restaurant scolaire est créé au début des années 1980 et celui-ci est rénové dans les années 1990 tout comme le chauffage, les logements d’instituteurs, les préaux et les sanitaires. Entre 2000 et 2006, des travaux de réparations sont régulièrement entrepris au sein des bâtiments du groupe scolaire.

Cotes archives : 1D70, 1D71, 1D76, 4M382, 4M383, 4M386, 4M392, 4M393, 4M409.

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favoris

Contact

Archives municipales de Troyes
Hôtel de Ville
BP 767
10026 Troyes Cedex
03 25 42 34 35

Ecrire aux Archives municipales