Vous êtes ici :

Juillet 2015

Ecole de filles de la rue Kléber et groupe scolaire du Faubourg Saint-Jacques devenu Auguste Millard au cours Jacquin et avenue du 1er Mai

L’expansion de la population ouvrière et la seule proximité de l’école gratuite des Sœurs du Sacré Cœur du faubourg Saint-Jacques, incitent la ville à promouvoir de meilleures conditions d’enseignement. Elle décide donc de créer, lors du Conseil municipal du 8 août 1878, une école de filles rue Kléber dans le quartier Saint-Jacques.

Après divers renvois en commission, le devis, les plans et le projet intégral sont finalement acceptés en 1885, mais le temps de réunir les fonds nécessaires, la construction de l’école ne débute qu’à l’été 1887 .

Juillet 2015 - Ecole filles rue St-JacquesVoir l'image en grand Plans de façade et des classes pour le projet de construction d’une école maternelle, aux Trévois. Dressés par A. Vermot le 13 août 1905. Feuille cartonnée, 103,1x70,6 cm. 

La réalisation est confiée à l’architecte Alexandre Vermot (voir biographie dans le document du mois de janvier 2015), dont les plans sont inspirés par ceux réalisés en 1884 par M. Edme Jean Baptiste Vitu. Né à Esclavolles dans la Marne le 14 juin 1827, cet ancien géomètre est devenu agent-voyer municipal faisant fonctions d’architecte. Il garde cette attribution à titre honoraire de son départ en retraite en 1887 jusqu’à sa mort, à Troyes, le 17 mars 1917.

La construction se poursuit jusqu’au 2 mai 1889, date de la réception définitive des travaux. L’établissement scolaire se compose de trois classes prévues pour 40 élèves, soit un total de 120, d’un préau couvert, de lieux d’aisance, d’un bûcher et d’un bâtiment d’habitations.

L’agrandissement de l’école de filles est envisagé en 1898, en 1900 puis en 1901 sans jamais aboutir. Cependant, avec un effectif de 150 enfants et la perspective de voir ce nombre augmenter par la fermeture des écoles libres des Oblates situées boulevard Danton et rue Kléber, une 4ème classe est envisagée le 29 août 1903. Une fois construite, celle-ci permet, en janvier 1904, d’atteindre un total de 194 élèves.

Juillet 2015 - Ecole maternelle Groupe Saint-JacquesVoir l'image en grand Plan de façade de l’école maternelle du Groupe Scolaire Faubourg Saint-Jacques, située cours Danton (actuel cours Jacquin), à l’échelle 0,02 pm. Dressé par l’architecte en chef municipal le 1er novembre 1898. Feuille cartonnée, 65,7x42,3 cm. Non coté. 

Parallèlement, le projet de construction d’une école de garçons à l’emplacement de l’ancien cimetière Saint-Jacques est à l’étude, sur proposition du maire lors du Conseil municipal du 10 octobre 1896. Un mois plus tard, Alexandre Vermot et Paul Mathieu (voir biographie document du mois de juin 2015), établissent un projet de construction plus vaste composé d‘une école de garçons et d’une école maternelle sur un terrain de 1040 m². Le 17 avril 1897 le projet est renvoyé en commission et il faudra attendre la délibération du 15 février 1902 et l’adjudication du 9 août 1902 pour la construction du groupe scolaire situé avenue du 1er Mai et cours Jacquin. Capable d’accueillir 140 enfants, l’école maternelle se compose de trois classes, de water-closets, d’un préau, d’un réfectoire, de vestibules, d’une cuisine et des logements au 1er étage pour le personnel enseignant et la direction. Quant à l’école de garçons, celle-ci peut recevoir 200 élèves avec cinq classes (augmentées à 6 entre 1911 et 1912), un réfectoire, une cantine et des logements enseignants.

Les trois écoles bénéficient, entre 1903 et 1905, de l’installation de la distribution d’eau, de gaz et du chauffage avant la réception définitive des travaux du groupe scolaire, le 21 décembre 1905

Juillet 2015 - Ecole garçons Groupe Saint-JacquesVoir l'image en grand

Plans de façades de l’école de garçons du Groupe Scolaire Faubourg Saint-Jacques, située cours Danton (actuel cours Jacquin) et rue du Faubourg Saint-Jacques (actuelle avenue du 1er Mai), à l’échelle 0,02 pm. Dressé par l’architecte en chef municipal le 1er novembre 1898. Feuille cartonnée, 175,3x32,4 cm. Non coté.

 

Le 12 mai 1917, le Conseil municipal souhaite rendre hommage à Auguste Millard, docteur et bienfaiteur. De parents troyens, il nait à Paris le 23 juin 1830 et y fait ses études de médecine avant d’exercer ses fonctions dans différents hôpitaux. Il est également membre de la Société anatomique et Président de la Société médicale des Hôpitaux. A sa mort, en 1915, il lègue à la Ville de Troyes toute sa bibliothèque ainsi que d’importantes sommes d’argent. Celles-ci devant permettre l’agrandissement de la bibliothèque et du musée, la création d’une colonie de vacances, l’aide au dispensaire gratuit pour enfants malades, aux jardins ouvriers et à la Caisse d’Epargne et de Prévoyance de Troyes pour la construction d’habitations décentes pour les ouvriers. C’est dans cet esprit que sa veuve choisi, après consultation avec le Conseil municipal, que l’école maternelle et l’école de garçons du cours Jacquin prennent le nom de Groupe Scolaire « Docteur Auguste Millard ». L’école de filles demeure sous le nom d’école Kléber.

L’augmentation croissante des effectifs scolaires pose de réels problèmes d’hygiène et met en avant l’inadaptabilité des locaux. En 1935, les trois classes de l’école maternelle Auguste Millard accueillent 300 enfants. En 1937, les 350 élèves de l’école de garçons sont répartis en sept classes tandis que l’école de filles en comptabilise 236, partagées entre cinq classes. Face à cette situation, de nombreux travaux d’aménagement et de remise en état sont entrepris dans les années 1930 dont l’électrification. Des classes démontables sont également installées pour pallier provisoirement au manque de place et attendre un projet d’extension plus permanent.

Depuis les années 1940, les bâtiments ont été mis aux normes et ont fait l’objet de nombreuses réfections, dont le réaménagement du restaurant scolaire à la fin des années 1990.

En février 2013, les élèves de CE1 de l’école Auguste Millard ont testé en avant-première l’utilisation de tableaux blancs interactifs avant leur mise en place dans dix autres classes de l’établissement.

Cotes archives : 1D33, 1D45, 1D49, 1D50, 4M114, 4M117, 4M130, 4M135, 4M139, 4M345, 4M346, 4M347, 4M348, 4M349, 4M350, 4M351, 1R27


Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favoris

Contact

Archives municipales de Troyes
Hôtel de Ville
BP 767
10026 Troyes Cedex
03 25 42 34 35

Ecrire aux Archives municipales