Vous êtes ici :

Novembre 2014

Commémoration devant les tombes de soldats
1er novembre 1914

Les ravages de la guerre perpétrés depuis août 1914 pèsent lourd sur le moral de la population. Malgré tout, celle-ci maintien avec ferveur les rituels religieux et notamment celui de la Toussaint, qui revêt une signification profondément patriotique en ces temps de conflits. Cette célébration catholique qui honore tous les saints chaque 1er novembre, est également, par tradition, l’occasion de rendre hommage aux morts (normalement consacré le 2 novembre).

Le 1er novembre 1914, un hommage spontané est rendu aux soldats morts pendant la 1er Guerre Mondiale. Pour faciliter son bon déroulement, la municipalité autorise la tenue réglementée de marchés aux fleurs et aménage la voirie aux alentours et dans le cimetière pour y faciliter la circulation et les rassemblements. Des cortèges militaires et civils sont associés à cet événement et défilent en procession de l’Hôtel de Ville jusqu’au carré militaire du cimetière municipal.

1er Novembre 1914 : commémorationsVoir l'image en grand Rassemblement devant les tombes des officiers au cimetière municipal de Troyes, 1er novembre 1914. Citation de Victor Hugo « Ceux qui sont morts pour la Patrie/Ont droit qu’à leur cercueil la foule vienne et prie », Carte postale. Cote 6Fi5 1er Novembre 1914 : commémorationsVoir l'image en grand Rassemblement devant les tombes de soldats au cimetière municipal de Troyes, 1er novembre 1914. Citation de Victor Hugo « Gloire à notre France immortelle,/Gloire à ceux qui sont morts pour Elle », Carte postale. Cote 6Fi6

 

Renouvelé chaque année, ce cérémonial perdure bien après l’armistice du 11 novembre 1918. Celui-ci sera instauré que le 24 octobre 1922 par le Président de la République Raymond Poincaré comme date officielle pour commémorer la fin de la Grande Guerre, la Victoire et la Paix. Le 28 février 2012, la loi étend la symbolique de ce recueillement en dédiant le jour du 11 novembre aux Morts pour la France, toutes guerres confondues.

La reconnaissance de leur sacrifice s’effectue également à travers les diverses formes de soutien apporté à leurs proches. C’est ainsi qu’une loi est promulguée le 27 avril 1916, permettant la création d’un diplôme destiné à être remis aux familles de soldats morts depuis le début de la guerre, sans distinction de grade. Le document mesure 52x32cm, imprimé par Goupil&Cie sur papier épais et titré « AUX MORTS DE LA GRANDE GUERRE - LA PATRIE RECONNAISSANTE », il est signé par Raymond Poincaré. La lithographie a été réalisée par Charles Coppier et représente le haut-relief sculpté par François Rude, intitulé Le Départ des volontaires de 1792, autrement appelé La Marseillaise, que l’on peut observer sur l’Arc de Triomphe à Paris. Cette gravure est surmontée d’une citation de Victor Hugo :

Novembre 2014 - MATHIEU Louis, Eugène, JulesVoir l'image en grand Exemple de diplôme délivré aux familles des soldats français morts pour leur patrie. Un hommage de la nation en leur mémoire. Celui-ci est au nom de Louis Eugène Jules MATHIEU. Cote 4H148« Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie
Ont droit qu'à leur cercueil la foule vienne et prie.
Entre les plus beaux noms leur nom est le plus beau.
Toute gloire près d'eux passe et tombe éphémère
Et, comme ferait une mère, La voix d'un peuple entier les berce en leur tombeau. »

Tout comme les deux citations que l’on peut retrouver sur les cartes postales ci-dessus, ce passage est extrait du poème Hymne, titre III du recueil de poèmes Les Chants du crépuscule.

Cet exemplaire d’hommage de la nation est dédié à la mémoire de Louis Eugène Jules MATHIEU, caporal au 82e Régiment d’Infanterie, 4e Compagnie. Né le 17 février 1892 à Saint Denis à l’Ile de la Réunion, il fait ses classes en 1912 à Troyes et meurt pour la France à l’âge de 24 ans le 6 septembre 1914 à Evres dans la Meuse des suites de ses blessures de guerre. Une fiche biographique plus détaillée est actuellement en cours de préparation sur la base de données http://centenaire-14-18.troyes.fr (mise en ligne et consultable à partir du 11 novembre 2014).



Cote archive : 6Fi5, 6Fi6, 1I142, 4H146, 4H148

Sources bibliographiques :
• Commémoration de l’armistice du 11 novembre : www.defense.gouv.fr/actualites/memoire-et-culture/11-novembre-anniversaire-de-l-armistice-de-1918-et-hommage-a-tous-les-morts-pour-la-france
• Loi du 27 avril 1916, Bulletin des Lois de la République française de 1916, page 702, n°9842 consultable sur le site internet : http://gallica.bnf.fr/
• Poème de Victor Hugo : www.poesie-francaise.fr/victor-hugo/poeme-hymne.php
• Arc de Triomphe – Détail des sculptures : fr.wikipedia.org/wiki/Arc_de_triomphe_de_l'%C3%89toile


Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favoris

Contact

Archives municipales de Troyes
Hôtel de Ville
BP 767
10026 Troyes Cedex
03 25 42 34 35

Ecrire aux Archives municipales