Vous êtes ici :

Août 2014

Mobilisation générale pour la Première Guerre mondiale
1er août 1914

Depuis la guerre de 1870-1871, les relations entre la France et l’Allemagne sont sujettes à de nombreuses tensions. Celles-ci se sont exacerbées à la suite des évènements politiques de 1914 (attentat de Sarajevo le 28 juin). Les déclarations de guerre s’enchaînent. C’est dans ce contexte, en réaction à l’invasion allemande au Luxembourg et en Belgique, que René Viviani, Président du Conseil, prononce un discours au nom de Raymond Poincaré, Président de la République, devant le Sénat et la Chambre des Députés le 4 août 1914. Celui-ci vise à argumenter l’entrée de la France dans le conflit, devenue inévitable.

 Août 2014 - Message du Président R. PoincaréVoir l'image en grand Message du Président Raymond Poincaré, 4 août 1914 | Affiche 46,2x76cm | Cote 2H15Dans son message, le Président présente une France agressée par l’Allemagne, en dépit de ses recours diplomatiques et ses tentatives de ramener la paix. Raymond Poincaré, s’estime contraint d’appliquer le « bon droit », la morale et de rendre justice en s’impliquant dans cette guerre, dont, selon lui, la responsabilité incombe uniquement à l’Allemagne.
L’armée française, soutenue par le Président au nom de tous les français, est persuadée d’arrêter l’avancée allemande et d’assurer une victoire. « Héroïquement défendue par ses fils », Raymond Poincaré fait appel à la « foi patriotique » pour créer une « union sacrée » inébranlable à la fois à l’échelle nationale mais aussi internationale. Déjà, la Triple Alliance (France, Russie, Angleterre), formée d’alliés fidèles et loyaux, reçoit de par le monde le soutien des plus « civilisés ».
La France « représente aujourd’hui, une fois de plus, devant l’Univers : la Liberté, la Justice et la Raison ».

Le Président cherche à galvaniser les acteurs politiques et les citoyens. Il souhaite fédérer ainsi tous les partis politiques derrière une seule et même cause et faire disparaître les dissensions internes. De cette façon, Raymond Poincaré veut justifier sa requête pour obtenir des crédits nécessaires pour la production de matériel militaire.

Août 2014 - Mobilisation généraleVoir l'image en grand Regroupement des Troyens devant la mairie, 1er août 1914, 17h15 | Carte postale | Cote 6Fi7Il y a en effet urgence : Devant l’ampleur de la menace, des mesures ont déjà été prises. Le 1er août 1914 le tocsin sonne dans toutes les communes du pays. C’est à 17h15 qu’il retentit à Troyes, annonçant ainsi la mobilisation générale et provocant le rassemblement des hommes devant l’Hôtel de Ville.
Prenant effet dès le lendemain, cet appel concerne les hommes de 21 à 48 ans, qu’ils soient originaires de la métropole ou des colonies françaises. Traversant le territoire, le plus souvent par le train, ils sont équipés avant d’être envoyés par vagues successives entre le 2 et le 18 août sur les lignes de front. Beaucoup de soldats transitent d’ailleurs par Troyes avant de rejoindre leur affectation.

Dès le début du conflit, et ce jusqu’à la fin des combats en 1918, un peu plus de 8 millions d’hommes ont été enrôlés

Cote archive : 6Fi7 et 2H15
Bibliographies : MOYOT Marie-Pierre, « La vie quotidienne au début de la Grande Guerre », l’Aube Nouvelle, n°86, hiver 2013-2014, p. 18-19


Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favoris

Contact

Archives municipales de Troyes
Hôtel de Ville
BP 767
10026 Troyes Cedex
03 25 42 34 35

Ecrire aux Archives municipales